Si l’on prend la définition du dictionnaire, on constate que trois axes d’innovation ressortent :

 

 

1) L’innovation technique

2) L’innovation liée à la création

3) L’innovation sociale

Malgré cette définition, il est parfois difficile de comprendre si le produit ou service qui est proposé comprend une réelle innovation. En effet, multiples sont les façons d’apporter de l’innovation dans son entreprise et cela de manière plus ou moins évidente.

Il est important de comprendre qu’une innovation est une composante essentielle pour se lancer. Dans la plupart des cas, cette dernière permet d’apporter un argument concurrentiel et donc de vous différencier des autres acteurs de votre industrie. C’est pour cette raison que nous encourageons l’innovation car avec elle, vous augmentez drastiquement vos chances de réussite.

Sur cette base, je vous propose une liste des cinq types d’innovation rencontrées le plus fréquemment chez GENILEM.

L’innovation technologique/technique

C’est la plus facile à repérer car elle est évidente. Elle concerne le produit en lui-même. De son utilisation à son design, en passant par sa conception, ce type d’innovation est très présent dans certaines industries comme le médical ou l’aérospatial.

Exemples parmi nos entreprises accompagnées: Abionic, Alver, Anticonf, ClearSpace, Hempfy, MotionPilot, Windshape

L’innovation par la façon de faire

Plus fine, cette innovation dépend dans la plupart des cas d’une innovation technique/technologique. Un exemple facile à comprendre est celui de l’entreprise qui propose un traitement des champs agricoles via l’utilisation de drones.

Les drones existant déjà et le fait de traiter les champs également, c’est l’utilisation d’une technologie déjà présente à des fins autres que celles prévues à son départ qui amène à l’innovation. En résumé, c’est avoir une vision différente d’un concept déjà existant.

Exemples parmi nos entreprises accompagnées: Alaya, Expedismart, Kristhoff, Little Green House

L’innovation par le business model

Également facile à percevoir, ce type d’innovation a été très présent ces dernières années avec l’apparition de nouveaux services tels que Netflix et donc de nouvelles façons de consommer ou d’acheter un produit/service. Il n’y a pas si longtemps, on devait payer pour voir un film précis. De nos jours, on paie un abonnement pour accéder à une multitude de films.

Exemple parmi nos entreprises accompagnées: NonStop Gym

L’innovation par l’élargissement de l’offre 

Souvent oublié, ce type d’innovation permet entre autres de relancer un business dans le déclin. Un guichet de train qui vous permet d’acheter des Bitcoins, un dentiste qui garde vos enfants pendant votre consultation, ou encore un boulanger qui propose des abonnements Spotify, ces exemples démontrent le potentiel souvent peu exploité qui est celui de la diversification de l’offre.

Exemples parmi nos entreprises accompagnées : Little Green house (qui fait maintenant école pour suivre les enfants après la crèche), Kids Up (l’école de cirque qui propose des animations d’anniversaire le week-end)

L’innovation par le management

Souvent utilisé à l’interne, on retrouve ce type d’innovation dans les entreprises créées ces dernières années. Le fait de ne plus avoir d’horaires, de suivre moins de processus internes ou encore de pouvoir travailler depuis la maison sont des exemples d’innovation managériale les plus connus.

Celle-ci se différencie des autres car elle intervient dans les entreprises plus avancées dans leur développement. Pour exemple nous nous tournons vers l’entreprise Loyco qui est une entreprise marraine de GENILEM. Elle a effectivement innové en interne en attribuant officiellement le pouvoir à ses collaborateurs : la « loycocracy ».

Innover au sens large

Innover n’est donc pas réservé à certains secteurs comme l’industrie ou le web. L’innovation se trouve dans la façon d’apporter une nouvelle vision des choses, et non pas uniquement par le fait de créer quelque chose qui n’existe pas encore.

La Petite Epicerie est un parfait exemple : elle reprend le concept de l’épicerie locale, tout en y ajoutant une consommation en mode « self » possible grâce à l’usage de la technologie digitale (existante).

Il est également essentiel pour nous de ne pas fermer la porte à des entreprises sur le prétexte que leur innovation est moins visible. En effet, ce n’est pas parce que vous ne proposez pas une innovation flagrante comme Tesla que vous n’êtes pas innovant.

Afin de donner un maximum de chance au plus grand nombre de projets entrepreneuriaux naissants dans les cantons du Valais, de Vaud et Genève, nous avons décidé de prendre le mot « innovation » dans son interprétation large plutôt que de nous contenter uniquement de sa définition technologique.